Serapias lingua L., 1753

Sérapias langue

CARTOGRAPHIE

OPTIONS

   Carte de la répartition par commune
   Carte de la répartition par maille

LÉGENDE

Donnée récente (après 1990)
Donnée ancienne (1957 à 1990)
Donnée historique (avant 1957)
État de l'information dans le système d'information du PIFH à la date de consultation

FICHE DESCRIPTIVE

Nom botanique accepté : Serapias lingua L., 1753
Famille : Orchidaceae
Nom français : Sérapias langue
Noms vernaculaires : Sérapias à languette
Description botanique courte : Plante grêle à tige de 10 à 30 (50) cm de haut, à base souvent veinée de rouge. 4 à 8 feuilles lancéolées à linéaires lancéolées, dressées ou arquées. Inflorescence en épi plus ou moins allongé, lâche, souvent pauciflore (2 à 6 fleurs). Bractées pouvant atteindre le sommet du casque des fleurs. Périanthe à casque subhorizontal, gris violacé ou violacé clair veiné de violet pourpre ; sépales carénés longuement coalescents ; pétales à base ovale, au sommet longuement effilé. Labelle pourvu d'une pilosité courte, claire et éparse ; callosité basale convexe, luisante, pourpre noirâtre, très visible, entière, ovoïde ; hypochile réniforme à ovale-cordiforme, long de 8 à 15 mm, large de 13 à 18 mm, aux lobes latéraux émergeant partiellement du casque ; épichile lancéolé long de 8 à 18 mm, large de 4 à 12 mm, dirigé en avant à légèrement rabattu de couleur variable (jaunâtre, rose chair ou saumoné à rougeâtre).
Type biologique : Géophyte à tubercule
Floraison ou sporulation : Mai-juin
Écologie : De l'étage planitiaire jusqu'à l'étage montagnard inférieur. Sur des substrats acides à faiblement calcaires, frais à humides et peu pourvus en éléments nutritifs. Prairies, suintements au sein de pelouses maigres, bois clairs.
Statut indigénat : indigène (ou natif)
Statut(s) réglementaire(s) : PR 42, CW II
Statut(s) non réglementaire(s) : ZRADcco, ZRADc
Menace Rhône-Alpes : NT
Conservation taxon : La multiplication végétative permet à ce taxon de former parfois des populations très importantes. Les menaces principales sont la fermeture du milieu mais également les changements de pratiques culturales.
Identification : Des confusions possibles avec S. vomeracea qui diffère cependant par la forme de la callosité de la base du labelle qui est formée de deux lamelles.
Citer cette page merci de créditer :
Pôle d'information Flore et Habitats de Rhône-Alpes. 26/06/2017 www.pifh.fr

CHOROLOGIE

Chorologie française : Surtout dans un grand quart sud-ouest de la France (jusqu'au sud de la région Centre au nord et la partie occidentale de la région Rhône-Alpes à l'est), dans le Var, les Alpes-Maritimes et en Corse. Quelques mentions isolées en Bretagne et dans le Bassin parisien. Absent du massif alpin.
Chorologie Rhône-Alpes : Commun en Ardèche, rare en Isère (Basse-Isère), dans la Drôme (Tricastin, Vercors), la Loire (sud du Pilat, Gorges de la Loire amont, costières rhodaniennes) et le Rhône (Vallée du Rhône, Plateau lyonnais).

LIENS

image wikipedia image inpn image crsf image tropicos image Euro+Med image floraiberica image tela-botanica